Configuring Your RedPrairie WMS System: A Time Saver TrickJe suis certain que ce scénario vous sera familier. J'ai vu de nombreux visages de clients ravis lorsque notre formateur professionnel guide leurs utilisateurs informatiques et leurs super-utilisateurs à travers les écrans de configuration dans le cadre d'une formation en atelier de configuration. Ils sont contents parce que pour la première fois en dehors des argumentaires de vente, ils ont des démonstrations pratiques pour la mise en place d’exemples d'espaces, d'emplacements, etc. Ils réalisent soudainement à quel point il peut être facile de configurer les solutions SGE de JDA/RedPrairie (maintenant connues sous le nom de solution SGE de JDA).

 

Ce bonheur, cependant, est de courte durée pour plusieurs d'entre eux. Dès qu'ils passent à la phase implantation du projet, leur visage devient pâle et très terne. Ils se rendent vite compte qu'ils doivent faire face à des centaines de configurations. L'exercice de mise en place des politiques de zones pour la reconstitution des ressources, dont ils se souviennent très bien et qui n’a pris que dix minutes lors de l'atelier, prend maintenant des jours en raison de l'ampleur des entrées de données.

C'est là qu'interviennent des conseillers expérimentés ayant des dizaines d'implantations à leur actif. Ils apportent des outils, des processus et des conseils qui peuvent augmenter considérablement la productivité des clients et réduire leurs coûts. Je vais simplement partager avec vous une méthode simple que nous avons vue au travail à maintes reprises.

Supposons que vous travailliez sur la configuration des règles de reconstitution des ressources de vos zones, ce qui implique essentiellement de passer par la zone Entretien, à cliquer sur Modifier les politiques et passer par l'assistant. Pour les clients disposant de grandes installations, cette tâche peut s'avérer fastidieuse car il peut y avoir des centaines de combinaisons impliquant la zone source, la zone destination, le type de travail et le choix de l'unité de mesure. Je vais vous montrer comment Excel peut vous aider. À un haut niveau, nous entrerons les données dans un classeur qui nous fournira automatiquement des commandes que nous pourrons ensuite copier, coller et exécuter en une seule fois dans JDA/RedPrairie, et cela complètera notre tâche.

Cherchez la commande de haut niveau. Si vous n'êtes pas un lecteur de traces, ne vous en faites pas. Cherchez "[0] Server got « et continuez à parcourir les correspondances jusqu'à ce que vous trouviez votre commande (ce sera évident). Dans notre cas, il s'agit de créer une politique de libération de zone... »

  1. Dans le client DLlx de JDA/RedPrairie, activez le traçage et suivez la procédure standard de définition de la règle de validation pour une seule zone. Limitez ceci à une seule entrée. Par exemple, définir un travail dirigé pour le réapprovisionnement d'urgence allant d'une zone source appelée BULK à une zone de destination appelée SCPM pour déplacer les palettes.

  2. Désactiver et visualiser le fichier de trace.

  3. Vous devrez copier l'intégralité de la commande avec ses paramètres.

    Félicitations ! Vous venez de terminer la partie la plus difficile. Le reste sera en Excel.
    (Téléchargez le modèle Excel h
    ere)

  4. Démarrez Excel et créez des colonnes pour vos données dynamiques qui changeront d'une entrée à l'autre. Vous pouvez tricher en regardant la commande que vous venez d'obtenir de la trace. Dans notre scénario, il s'agira de la zone source, de la zone destination et du niveau de charge. Le reste des paramètres tels que l'action, le code de priorité, le décalage, etc. sont les mêmes d'une zone à l'autre de notre installation.

  5. Ajoutez une autre colonne pour votre script. Cette commande contiendra la commande dans laquelle ses paramètres dynamiques seront alimentés à partir des autres colonnes. Voici un exemple de ce que vous tapez:

      ="create area release rule policy where wh_id = 'WMD1' and wrktyp = 'E' and srcare = '"&A66&"' and dstare = '"&B66&"' and lodlvl = '"&C66&"'and action = 'CREATE WORK' and arguments = 'dstloc_wrkzon,srcloc_stoloc' and oprcod = 'EMRPL' and baspri = '10' and offset = '10';"

  6. Notez l'amplitude et la position de la cellule Excel qui contient les données (ex., srcare = '"&A66&"''). Cela signifie essentiellement que le srcare sera ce qui est stocké dans la colonne A, ligne 66. Notez aussi le point-virgule à la fin (je l'expliquerai plus tard).

  7. Vous pouvez copier la formule Excel ci-dessus dans toutes les lignes suivantes en faisant glisser la sélection.

  8. Travaillez avec votre équipe des opérations pour remplir le tableau Excel.

  9. Voilà, c'est ça ! Lorsque c'est fait, vous disposez de toutes les commandes dont vous avez besoin, générées dynamiquement en fonction de la source, de la destination et du niveau de chargement. Vous allez sélectionner TOUTES les lignes sous la colonne Script, les copier, les coller dans Server Command Operations dans Dlx (ou utiliser LextEdit ou winmsql) et les exécuter. Le point-virgule entre chaque ligne permet d'exécuter toutes ces commandes en un seul coup.

Les captures d'écran ci-dessous illustrent à quoi ressemblait ma feuille de calcul à la fin et comment je l'ai chargée dans le système.

image 1

image_2

image_3

En conclusion, le coût du temps de configuration initiale, qui implique le traçage et la configuration de la feuille Excel, est indépendant de l'échelle des données. Il permet à vos équipes opérationnelles de remplir le tableau Excel sans aucune assistance technique, de manière très rapide et efficace. Votre ressource technique peut alors la charger dans le système en une seule fois, également indépendamment de l'échelle des données. Cette méthode peut être utilisée dans toutes les applications où des données volumineuses doivent être chargées dans le système. Pour ceux qui connaissent bien l'utilitaire Mload, c'est basé sur le même principe. Il offre une méthode alternative rapide et efficace et un niveau supplémentaire de flexibilité, comme le contrôle total de la sélection des données (lignes) qui doivent être chargées ou chargées en premier.

Continue de lire

Analyse des données de la chaîne d’approvisionnement : Nous ne le faisons pas bien – Partie 2

Alex Wakefield
mai 04, 2019

Lire la suite show link

Hébergement ou non

Kevin Light
avril 14, 2014

Lire la suite show link

« Le changement c’est bien, Âne » – Si vous gérez correctement le changement

Albert Furtado
juin 27, 2013

Lire la suite show link